Rajaa Benjelloun

Née le 16 novembre 1965 à Casablanca, Rajaa Benjelloun passe son enfance dans cette ville où se développe très tôt sa sensibilité artistique. Elle oriente naturellement ses études vers un baccalauréat Art Plastique. Ses oeuvres de jeunesse lui permettent de participer à plusieurs expositions et à la réalisation d’une fresque au lycée Al Khansâa.

En 1985, elle quitte le Maroc pour Paris dans le but de poursuivre ses études d’art. Elle obtient une licence d’Art Plastique à l’Université du Panthéon Sorbonne. L’expatriation la libère de la tutelle familiale traditionnelle, mais elle reste fortement attachée à ses racines. Son art prend une nouvelle dimension. La calligraphie arabe apparaît dans une mise en scène et un décor original et inhabituel. Elle participe en 1989 à la réalisation d’une fresque à l’Université de la Sorbonne.

En 1990, elle entreprend, dans le cadre de sa maîtrise, la rédaction d’un mémoire consacré à la calligraphie arabe. Elle approfondit sa connaissance de la diversité des formes et de l’esthétique de cet art. Sa technique se personnalise. Les signes prennent du relief et apparaissent parfois enchevêtrés. Le fond crée une texture propre à chaque composition. Son oeuvre exprime avec force les sentiments contradictoires que ressent l’artiste éloignée de sa terre natale, épanouis par sa nouvelle liberté et son intégration à la culture française.

Elle réalise sa première exposition d’artiste accomplie en avril 1990 à Paris à l’association Art et Vie. La confirmation de sa maturité artistique lui vient en janvier 1992 lors de l’exposition de ses oeuvres à l’Institut du Monde Arabe.

Depuis, chaque nouvelle exposition est l’occasion de découvrir avec ravissement de nouvelles oeuvres, qui toujours nous étonnent par la force émotionnelle de leur message inscrit dans une tradition séculaire… et pourtant si contemporaine.

Philippe Jury
1995